Comme dans tous les pays du monde, en Haïti, vous trouverez différents moyens de transport collectifs à emprunter pour vos divers déplacements.  Le Tap-tap haïtien étant sans doute le plus folklorique et le plus local des moyens de transport que vous trouverez là-bas sur place.  Le Tap-tap (qui signifie littéralement « vite-vite ») est un taxi collectif que l’on trouve partout à travers le pays et à Port-au-Prince, sa capitale.
C’est un véhicule à quatre roues, généralement un camion à plateau ou un pick-up transformé ou même un ancien bus scolaire américain.  Ces véhicules sont apparus à la fin des années 40, après la seconde guerre mondiale et bien souvent, ces moyens de transport étaient transformés par un artisan carrossier local qui, à l’aide de bouts de bois, de tôles en métal galvanisé et de rembourrages divers et variés, en faisait un véhicule adapté ( https://www.allo-taxi.pro ) permettant le déplacement de voyageurs et de marchandises. 


Ces véhicules étaient, et sont toujours d’ailleurs, aussi très décorés, bien souvent, on y trouve des motifs religieux et des messages bibliques qui sont supposés protéger les passagers pendant les déplacements, ces décorations plutôt colorées et généralement très surchargées donnent tout le cachet folklorique qu’il faut à ce moyen de transport.  Par ailleurs, vous en trouverez aussi certains qui sont décorés de motifs érotiques, mais nous ne savons pas vraiment pourquoi.


Pour monter à l’intérieur d’un Tap-tap, vous irez à l’arrière du véhicule, une fois dedans, vous y trouverez deux rangées de bancs face à face et vous voyagerez en compagnie, théoriquement, d’une douzaine d’autres passagers.  Certains modèles de Tap-tap sont des véhicules fermés avec un toit alors que dans d’autres vous voyagerez à l’air libre. 
Afin d’augmenter la capacité et le nombre de passagers que l’on peut transporter à la fois, vous trouverez des Tap-tap encore bien plus bricolés, avec des bouts de bois qui dépassent à l’arrière du châssis, et qui permettent donc d’allonger la longueur des bancs où les passagers s’asseyent.  Bien évidemment, tous ces bricolages ne rendent pas ce moyen de transport des plus sûrs, d’autant moins, que ces véhicules sont, dans la plupart des cas, des véhicules d’occasion très vieux et très mal entretenus !  Certains des passagers, à nouveau dans un souci de rentabilité extrême, voyageront aussi dans la cabine, à côté du chauffeur, et peut-être qu’ils trouveront là un petit plus de confort.  Toutefois, si vous souhaitez rencontrer et discuter avec la population locale, il vaut mieux monter à l’arrière, et même si le voyage y est moins confortable et certainement bien plus bruyant, vous en retirerez alors des souvenirs sans doute bien plus mémorables !


En Haïti, dans la catégorie des Tap-tap, vous trouverez différents véhicules, dont le Bwa fouye, le Yole, le Toya et les différents autobus.  Sachez que jusqu’en 1973, date du premier choc pétrolier mondial, les tarifs des Tap-tap étaient fixés par le Président, depuis, c’est le Ministère des Affaires Sociales et du Travail qui est compétent en cette matière et qui s’en charge.
Si vous voyagez en Tap-tap, ne vous attendez surtout pas à prendre la route à une heure fixée à l’avance, le véhicule ne démarrera son voyage qu’une fois plein et même très plein !  Il n’est donc pas rare d’attendre plusieurs heures avant de se mettre tout simplement en route.  Bien souvent, les jeunes enfants et les bébés voyagent assis sur le plancher du camion, installés d’une façon rudimentaire au milieu de la volaille, des marchandises du ou pour le marché et des bagages, bagages qui peuvent aussi, dans un souci de gain de place, être accrochés aux différentes parois latérales du véhicule ou sur le toit, tout comme certains passagers d’ailleurs !  Il n’est pas rare de voir des voyageurs debout ou assis sur le toit… 


Sachez que bien souvent, lors d’un voyage en Tap-tap, vous vous ferez des peurs bleues et vous serez certainement très heureux d’arriver enfin à bon port et indemne !  Il n’est pas rare d’avoir l’impression d’être sur bateau, tant le véhicule tangue à cause de la surcharge, des bricolages et surtout de la vétusté !  L’état des routes et des suspensions du véhicule ne feront rien pour arranger les choses !  Mais bien évidemment, toutes ces très mauvaises conditions de transport qui sont plutôt pénibles et difficiles à supporter quand on voyage, feront que vous tisserez sans doute des liens très forts avec les gens qui partagent l’inconfort de votre situation.  Pour se rassurer, les gens qui voyagent avec vous, chanteront ou auront des conversations bruyantes à propos de tout et de rien, juste pour passer le temps et ne plus penser qu’ils sont dans un Tap-tap,


Comme ce moyen de transport est un taxi mais aussi un moyen de transport à la demande, chaque fois qu’un voyageur potentiel lui fait signe, le chauffeur s’arrête…  Le chauffeur va alors descendre de son véhicule, en faire le tour afin de voir s’il peut encore caser quelque part ce nouveau passager et ses bagages…  Et bien que vous-même doutiez que l’on puisse encore trouver une petite place, sachez que bien souvent, ce nouveau passager embarquera dans le véhicule !  Si vous voyagez en Haïti, vous serez sans doute stupéfié et abasourdi par toute la créativité des chauffeurs ( https://www.fourriere.pro ), pour augmenter, de façon quasi infinie, le nombre de passagers qu’ils peuvent caser dans un si petit espace et qu’ils transportent alors d’un endroit à un autre…  Et ce qui est le plus bizarre dans cette histoire, c’est que, même déjà ils sont serrés comme des sardines dans leur boîte, les passagers ne se plaignent pas, ils se serrent juste un peu plus pour faire de la place au nouveau venu !  Ne vous attendez donc pas, lors de votre voyage en Tap-tap, être rendu à un endroit précis et à une heure donnée…
Voyager en Tap-tap est donc une véritable aventure, et à tout moment, vous affronterez de nombreux dangers, mais ce sera un périple authentique, dont vous vous souviendrez très longtemps…  Si vous arrivez entier et indemne au bout de votre voyage bien évidemment !